Nederlands

 
 
L.O.S.H., A.L.S.H., R.I.S.H.
 
Depuis 1882, tous les chiens de race pure auxquels la SRSH a délivré un pedigree sont inscrits dans le Livre des Origines Saint-Hubert (L.O.S.H.).

Par la suite, deux autres registres - le A.L.S.H. et le R.I.S.H. - ont fait leur apparition, pour permettre l'inscription de chiens qui, pour différentes raisons, ne peuvent pas figurer dans le Livre des Origines.

L.O.S.H. : Livre des Origines Saint-Hubert
Ce livre comprend tous les chiens dont l'ascendance est connue - et reconnue. Le L.O.S.H. constitue donc ce qui s'appelle un "registre fermé", c.-à-d. une liste des pedigrees sur laquelle figurent uniquement des chiens dont les ancêtres sont connus au moins jusqu'à la quatrième génération (incluse).
Le pedigree permet donc de s'assurer que ses parents, grands-parents et arrière-grands-parents appartiennent bien à la même race. C'est à ce titre que l'on dit que "le pedigree témoigne de la pureté de la race".


Teckel

R.I.S.H. : Registre Initial Saint-Hubert

Parallèlement, la S.R.S.H. tient un "registre ouvert" dans lequel des chiens peuvent être admis sur la base de leurs caractéristiques apparentes: c'est le Registre Initial Saint-Hubert.
Pour l'une ou l'autre raison, il arrive que certains chiens de race soient dépourvus d'un pedigree reconnu par la F.C.I. C'est pour parer à ce handicap que fut créé le R.I.S.H. Sont inscrits dans ce registre les chiens conformes au standard de la race, mais dont les parents sont inconnus.

On y retrouve également les chiens de "races en reconstitution". Ils s'agit d'espèces totalement disparues ou presque de la surface du globe que des éleveurs tâchent de reconstituer.
Ainsi, le Bouvier des Ardennes, autrefois présent dans les cours des fermes du sud du pays, a failli s'éteindre complètement. Depuis peu, quelques éleveurs passionnés travaillent à régénérer ce produit 100% belge. Mais le capital génétique n'est pas encore stabilisé; de ce fait, la race nécessite une réserve et un suivi particuliers qui justifient un passage par le R.I.S.H.

Pour connaître les conditions d'obtention d'un certificat d'inscription au R.I.S.H., veuillez consulter la rubrique Documents.

 
A.L.S.H. : Annexe au L.O.S.H.

On retrouve dans l'Annexe au Livre des Origines Saint-Hubert les chiens dont au moins les parents (première génération) sont connus et enregistrés, mais aussi les chiens de races récemment créées et certains chiens "issus de croisements non-consentis".

Les descendants du R.I.S.H.:
Les chiens descendant en première génération, en tout ou en partie, du R.I.S.H. recevront donc un pedigree A.L.S.H., mais devront avoir obtenu un "Très Bon" en exposition, avant d'être utilisés pour l'élevage.
Après quatre générations, la progéniture recevra un pedigree L.O.S.H. (si toutes les conditions sont remplies). On estime, en effet, qu'ils ont bien hérité des caractéristiques de la race pure.

Les chiens "issus de croisement non-consentis":
Cette expression signifie que l'éleveur a accouplé des chiens d'une même race, mais de variétés différentes.
Par exemple, le Caniche Nain et le caniche Toy sont tous deux des Caniches, mais leur taille diffère. La progéniture issue du croisement de ces deux variétés appartiendra donc bien à la race des Caniches, mais la variété sera incertaine.; c'est pourquoi ils seront enregistrés dans le A.L.S.H. (Attention: seuls les Caniches et les Teckels sont concernés par cette exception).


L'Australian Sheperd Dog

Les races récemment créées:
Certaines races récemment créées ne possèdent pas encore un capital génétique tout à fait stabilisé.
C'est le cas de l'Australian Sheperd Dog. Reconnue par la F.C.I. depuis 1996, cette race est "en stage" pour une période 15 ans L'inscription des chiens de cette race au A.L.S.H. permet d'assurer un suivi attentif et d'éviter ainsi des écarts significatifs par rapport au standard. En 2011, si les experts estiment que la race est totalement stabilisée, les générations futures d'Australian Sheperd Dog seront inscrites dans le L.O.S.H.